Echecs - CouvertureRésumé :

« “La vie, comme le jeux d’échecs. Facile à apprendre, amusant à jouer, difficile à gagner… impossible à contrôler !”

Les portes d’un tram s’ouvrent et un jeune homme flashe sur une femme qu’il ne reverra plus. C’est le point de départ de ce récit choral où les protagonistes, tous en train d’échouer dans leurs relations personnelles, sont comme les pièces d’un jeu d’échecs. Les pions se demandent si ce n’est pas le moment de sacrifier une pièce pour continuer à avancer. Les fous se croisent sans vraiment se trouver. Le cavalier, libre, capable de sauter au-dessus des autres pièces, mais vulnérable car, aussi insaisissable qu’il soit, un cavalier peut être pris par un simple pion. Ils avancent tous, se confrontent, se déplacent dans leur vie comme sur un échiquier. Ils sont tous connectés sans même le savoir et vont jouer une partie qui va changer leur vie. »

Coup de Cœur :

Un tout grand merci à ma collègue Camille pour sa chaleureuse recommandation : je me suis régalée avec la lecture de cette bande-dessinée originale et intelligente ! Je la relirai avec plaisir 🙂

Un scénario choral qui suit la destinée d’une petite dizaine de personnages. Il y a un jeune bénévole dans un hôpital qui tient compagnie à une dame âgée atteinte d’un cancer. Elle va lui apprendre le délicat jeu d’échec. Chaque protagoniste incarne les principales pièces du jeu : le fou, le cavalier, la tour, la dame, les pions et le roi !

Et si nos vies étaient une immense partie d’échec dans laquelle nous serions un des éléments du plateau? A partir de là, l’auteur démontre que n’importe quelle action effectuée dans le jeu affecte tous les autres d’une manière importante ou négligeable. Chaque choix amène des conséquences sur la vie des personnages. Au départ, ces hommes et ces femmes ne semblent guère avoir de points communs, pourtant ils sont tous rattachés de près ou de loin, et ils affectent les autres à chaque déplacement.
Avec cette histoire enthousiasmante et sensible, l’auteur offre plusieurs degrés de lecture, de nombreuses pistes de réflexions sur le sens à donner à nos existences.
L’histoire aborde de nombreux sujets contemporains : l’homosexualité, le divorce, la maladie, la peur de l’engagement, la célébrité, la fidélité …
Le dessin est doux, agréable, joli, il véhicule bien les diverses émotions qui animent les personnages, avec leur vulnérabilité et leur humanité. La colorisation renforce la beauté et la modernité du trait. Le graphisme donne une vision multiple de l’amour, de ses formes diverses et variées, à tout âge.

Un album créatif, fin, touchant, fluide et prenant jusqu’à la toute dernière page.

Citations :

* Apprends à agir !

* Toutes les options pourraient être les bonnes ! Il n’y a pas une seule option correcte. Il n’y a pas une seule partie.

* On apprend plus quand on perd que quand on gagne.

Intensité du coup de coeur