Effectuez une recherche :

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 102 autres abonnés

CHARLESTON

Petiote, Benoît Philippon

Petiote - CouvertureRésumé :

« Pour récupérer la garde de sa fille, Gus, un père au bout du rouleau, se lance dans une prise d’otages dans l’hôtel de naufragés où il vit. Sa revendication ? Un Boeing pour fuir au Venezuela avec Émilie, sa petiote. Pour ce plan foireux, Gus s’allie à Cerise, une prostituée à perruque mauve. À eux deux, ils séquestrent les occupants déglingués et folkloriques du lieu : George, le tenancier, Boudu, un SDF sauvé des eaux, Fatou, une migrante enceinte, Gwen et Dany, un couple illégitime enregistré incognito, Hubert, un livreur Uber jamaïcain, mais aussi Sergueï, un marchand d’armes serbe. Et bien sûr, Émilie, son ado rebelle de quatorze ans. La capitaine de police Mia Balcerzak est la négociatrice de cette cellule de crise.
Crises familiale, sociale, de la quarantaine ou de nerfs… quoi qu’il arrive, crise explosive ! »

Coup de Cœur :

Nouveau coup de cœur pour cet auteur !!!

Gus est un malchanceux, ou un looser, et surtout un homme qui a accumulé les mauvais choix. Quand la juge lui retire la garde de sa fille adorée, sa Petiote, il est en colère, furax, bien décidé à prouver au monde qu’il aime son enfant et qu’il est prêt à tout pour elle. C’est un raté qui est conscient de ne pas toujours prendre les bonnes décisions, même si c’est fait avec le cœur, ce qui le rend vraiment touchant. L’auteur prouve ainsi combien le déficit de confiance en soi empêchent les hommes et les femmes d’avancer dans leur vie, et au contraire de la subir avec tous ce que ça engendre.
Depuis quelques temps, il habite au « Love Hôtel », l’établissement de George, un lieu où il accueille de nombreux paumés avec énormément de bienveillance et de tendresse. Et il y a aussi Serguei, un marchand d’armes serbe qui travaille pour la mafia. Gus lui achète une arme, un AK47, et décide prendre tout les habitants de l’hôtel dont ce dangereux mafieux. Il fait venir son Émilie chérie, et elle se retrouve dans un situation explosive ! Parmi les otages, en plus de son Émilie chérie, George et Serguei, il y a aussi Boudu, « sauvé des eaux, mais pas de l’eau d’vie », un ancien SDF qui fait plein de petits travaux pour George en échange du gîte et du couvert, un livreur Uber, un jeune jamaïquain qui répond au nom de Hubert, Fatou une jeune immigrée, enceinte jusqu’aux yeux et en attente de la régularisation de ses papiers. Gwen et Dany, un couple d’amants qui se retrouvaient pour la dernière fois, elle va se révéler à elle-même et devenir une vraie héroïne ! Enfin, pour mener sa mission à bien, Gus s’est associé avec Cerise, une jeune prostituée à la perruque mauve, au verbe coloré qui tapine sous la protection gratuite et sincère de George.
Ces naufragés constituent une bien drôle de bande de bras cassés particulièrement attachants !
La négociation de cette prise d’otage est la Capitaine de police Mia Balcerzak, une femme de caractère et empathique, une des meilleures dans son domaine. Cette battante est bien consciente que son job a pris le dessus sur sa famille, et cette session insolite va lui faire reconsidérer sa vie.

Entre le fragrant manque d’organisation de Gus, les imprévus dus à la mafia et au soi-disant journaliste (ou plus précisément fouille-merde), les ralliement inattendus, les coups de gueule et les coups de feu, cette prise d’otage devient rapidement un grand n’importe quoi ! Certains situations sont joyeusement cocasses, complètement folles et déjantées ! C’est rythmé, bourré d’humour (souvent noir), et pourtant aussi empli de tendresse, tant dans les actions que dans les dialogues.

Un roman noir qui dénonce la société et ses nombreux défauts : injustices, situations de crises pour les personnes en détresses financières, l’abandon des sans domicile fixe, des prostituées, des immigrés, le manque d’accompagnement des femmes battues …

Comme dans ses trois romans précédents, la plume de l’auteur est superbe : cash, tranchante, décalée, brute et en même temps elle réussit à raconter des atmosphères originales, tantôt burlesque, tantôt stressante et parfois chaotique !

C’est fort, intense et en même temps, bourré d’humour, cinglant, incisif, décalé et noir.
Un excellent polar à la fois social et hilarant
Déjanté, piquant, drôle et explosif !!!

Un auteur à découvrir sans aucune hésitation ! Je ne peux que vous recommander tous ses romans avec une toute petite préférence pour Mamie Luger

* Mamie Luger
* Joueuse
* Cabossé

Intensité du coup de coeur
« »

© 2024 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.