Red T.01 Heureux comme un prince - CouvertureRésumé :

« Au royaume de Terrelande, le jeune prince Reginald-Edouard supporte de plus en plus difficilement le protocole de cour… Il aimerait voir le monde, partager les jeux des autres enfants, et surtout ne plus être si seul.
Afin de ne pas répéter les erreurs du passé, le roi Coriandre accepte la demande de son fils et l’envoie vivre en Pilanésie : pendant un an, sous la protection de Barnum, Reginald sera Red, un enfant ordinaire. À lui la liberté ! Mais attention, les secrets de famille pourraient bien refaire surface… »

Coup de Cœur :

Merci à ma collègue Laura pour la recommandation, ce fut une très chouette découverte !

Reginald-Edouard est prince de Terrelande, et bientôt il en sera le roi. Son enfance est surprotégée, régie par les lourds protocoles de la Cour. Il est déjà fatigué de ce rôle, il rêve de liberté, de jouer avec des enfants de son âge, de partager le quotidien de personnes normales et surtout du même âge que lui. Le jour de son dixième anniversaire, il craque, il ne supporte plus la vue de cette montagne de cadeaux qui lui rappelle sa solitude. Son père, le Roi Coriandre, comprend ses souffrances et accepte la demande de son fils : passer un an avec le peuple, à vivre une vie quotidienne comme les autres. Il est rebaptisé Red, envoyé en Pilanésie, où il sera un enfant ordinaire sous la protection de son précepteur, Barnum.
C’est une aventure au goût de liberté et assaisonnée de risques qui attend le duo ! Il découvre les joies et les galères de l’école, des tâches ménagères … Et des vieux secrets semblent se réveiller à l’horizon !

Une saga courte en trois tomes, dont j’attend le second impatiemment ! Ce premier volet était assez introductif et je l’ai terminé avec un petit goût de trop peu. Reginald-Edouard est un petit garçon attachant dans sa solitude et dans sa volonté de mener une vie loin de toutes ces futures responsabilités. Malgré tout l’amour que lui porte son père et son précepteur, il n’est pas heureux et aspire à autre chose.
Son intégration à l’école, sa volonté manifeste d’aider les autres le rend d’autant plus touchant.

Le dessin est simple, enfantin, expressif et tout doux. Sa colorisation dans la palette des violets avec de belles touches de rouge orangé et vertes est réussie et donne une atmosphère légèrement mystérieuse.

Vivement la suite.

Intensité du coup de coeur