Effectuez une recherche :

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 103 autres abonnés

CHARLESTON

Toutes les histoires comment pas une petite faim, Magali Discours

Toutes les histoires commencent par une petite faim - CouvertureRésumé :

« Alice et Margaux ont perdu leurs parents lorsqu’elles étaient enfants. Alice, la plus jeune, n’en a presque plus de souvenirs. Sa sœur Margaux est son pilier – la gardienne de la mémoire de la famille.
En proie à une crise professionnelle et sentimentale, Alice vient se réfugier dans le restaurant de Margaux.
Des recettes de cuisine transmises de générations en générations permettent aux deux sœurs d’accéder à leurs origines et de voyager à travers les siècles de l’Italie à l’Irlande, de Bretagne en Provence…
De la bouche à l’imaginaire, par la magie des saveurs, les ancêtres oubliés resurgissent. Ce séjour aidera-t-il Alice à donner un sens à sa vie et à s’imaginer un avenir?

Coup de Cœur :

La collection Instants Suspendus de l’Archipel est devenue synonyme de jolies lectures, pleine de charme, de tendresse et de beaux messages. !

Une très jolie découverte et un beau voyage dans les origines multiples d’une famille.

Alice et Margaux ont été orphelines bien trop jeunes, ce sont leurs grands parents qui ont pris soin d’elles. Alice, la cadette, a très peu de souvenirs de cette époque, et son aînée a toujours été présente pour elle, la soutenir, lui permettre de se remémorer des éléments du passé. Aujourd’hui, elles sont adultes. Alice est restauratrice d’œuvre d’art, et Margaux est restauratrice, elle tient son propre restaurant. Toutes deux sont à un moment charnière de leur existence : Alice remet son avenir professionnel et amoureux en question, Margaux affronte des problèmes de santé qui remettent en cause l’exercice de sa passion. Elles vont passer ces prochains jours ensemble à s’épauler et à explorer leurs racines grâce au cahier de recettes transmis depuis plusieurs générations et dont elles ont hérités après le décès de leurs grands-parents. A travers ces recettes, des héritages vieux de plusieurs générations et de multiples origines, Alice découvre ses ancêtres et va faire divers voyages : en Islande, en Bretagne, en Italie, en Provence… Cette exploration, ces moments entre sœurs, ces découvertes gustatives pourraient permettre à la cadette de retrouver un sens à sa existence et enfin d’affronter l’avenir sans laisser ses peurs la paralyser. Pour l’aînée, c’est l’opportunité de continuer d’explorer les subtilités de la cuisine et de maîtriser un peu plus ses compétences malgré son handicap.

La narration est originale, variée, avec plusieurs narrateurs, à des époques différentes. Comme toujours, Margaux est indispensable pour Alice ! Afin de l’aider, elle va lui raconter des histoires, comme quand elles étaient enfants, et celles-ci sont importantes, c’est leur passé, des récits issus de leurs ancêtres, et elles sont toutes associées à une recette particulière. L’autrice embarque le lecteur dans des lieux et des époques très différentes, dans le destin de personnages ballotés par le destin, qui refusent de se laisser abattre, et qui offriront un témoignage pour la postérité, chacun sous une forme différente ! C’est cet héritage qui va permettre à Alice de rebondir, et offrir du réconfort à Margaux. Ces histoires sont fascinantes, enrichissantes, et empreintes de résilience.

Un roman tendre, nostalgique, sur la transmission, les racines familiales, la puissance des saveurs. La plume est lumineuse, tendre, gourmande, sensorielle et sensuelle. On s’imagine dans le jardin d’aromates de Margaux, à ses côtés devant ses fourneaux, à table en train de déguster ses bons petits plats. L’autrice est une excellente conteuse qui nous entraîne dans son univers, sur les traces de ses personnages.
Une lecture fluide, addictive, avec un beau panel d’émotions. Les recettes qui les accompagnent mettent l’eau à la bouche !

Citation :

Elle dit que ce sont nos ancêtres qui viennent chuchoter à son oreille pendant qu’elle cuisine et que si je suis attentive au moment où me vient l’eau à la bouche, je pourrai les entendre aussi.

Intensité du coup de coeur
« »

© 2024 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.