William - CouvertureRésumé :

« Que s’est-il passé dans la vie de William Shakespeare entre 1585 et 1592, de ses vingt et un à vingt-huit ans ? Personne ne le sait. Ce sont ces « années perdues » que Stéphanie Hochet se plaît ici à imaginer. William, marié prématurément et père de trois enfants, étouffe dans le carcan familial. Il ne rêve que d’une chose : devenir acteur. Il se joint alors aux Comédiens de la Reine qui cherchent un remplaçant.
Dans une Angleterre où sévit la peste, son sort bascule et sa vocation de dramaturge s’affirme. Ses rencontres avec le ténébreux Richard Burbage, qui lui inspirera le personnage de Richard III, et le fascinant Marlowe seront décisives. Elles dicteront son destin. »

Coup de Cœur :

Quatrième lecture de la Rentrée Littéraire 2023.
Et retrouvailles avec la plume de Stéphanie Hochet, après avoir été séduite par Un roman anglais en 2017, une histoire intime qui se déroule dans les campagnes anglaises pendant la Première Guerre Mondiale.

Stéphanie Hochet, autrice française, s’est attachée à imaginer un pan inconnu de l’existence de William Shakespeare : entre ses 21 et ses 27 ans, personne ne sait ce qu’il s’est passé dans sa vie. Marié très jeune, 18 ans à peine avec Anne Hathaway, de quelques années son aînée, et qui surtout était enceinte. Après leur première fille, Susanna, elle mettra au monde des jumeaux : Judith et Hamnet. Le jeune homme, même si il aime profondément ses enfants et si il est attaché à son épouse, il est malheureux dans cet univers étriqué, sous le joug d’un père autoritaire. Il est fasciné par le théâtre, les acteurs, la poésie. Quand la troupe des Comédiens de la Reine vient faire quelques représentations à Stratford, il saute sur l’occasion d’intégrer la troupe afin de réaliser son rêve : être acteur ! Il va tout abandonner afin de les suivre sur la tournée qui l’emmènera jusqu’à Londres : femme, enfants, famille, travail ! De villes en villages, la troupe traverse le pays, en faisant nombres de détours pour éviter la peste qui fait des ravages. Petit à petit, ils se rapprochent de Londres, cette ville toujours en action où un nouveau théâtre est en train de naître. Le jeune William fait de nombreuses expériences, des rencontres déterminantes pour son avenir, il reprend son destin en mains, il trouve l’inspiration pour écrire ses premiers poèmes et ses premières pièces. Le comédien Richard Burbage et l’écrivain Marlowe le fascinent et ils influenceront de manière notable son œuvre littéraire.

En écho, l’autrice fait des parallèle avec sa propre existence, ses expériences passées, ses souvenirs, ses liens familiaux, des thématiques communes entre sa vie et celle de Shakespeare. Elle raconte aussi son attachement à la personnalité du Barde, son influence sur ses apprentissages.

Un texte profond, autobiographique, une expérience tant pour l’autrice que pour le lecteur : un conte tiré de son imagination, une sorte de roman d’apprentissage. Une histoire vraiment intime qui explore des thématiques universelles : emprise familiale, le besoin de liberté, l’envie profonde d’accomplir son rêve…

La plume de l’autrice est fine, tout en sensibilité et en élégance. Elle alterne, avec réussite la vie de imaginée de Shakespeare, avec des pans personnels de sa propre histoire.

Une lecture fluide, agréable et originale !

Intensité du coup de coeur