Entre mes mains le bonheur se faufile - Couverture

Entre mes mains le bonheur se faufile, Agnès Martin-Lugand

Entre mes mains le bonheur se faufile - CouvertureRésumé :

« Iris étouffe dans sa petite vie étriquée de la bourgeoisie de province. Un mariage qui se délite, un métier frustrant, elle s’échappe dans des drapés vaporeux et de sages petites robes sur mesure. La couture est son refuge, la machine suivant la cadence de son coeur apaisé. Jusqu’au jour de l’explosion, lorsque Iris découvre que ses parents lui ont volé ses aspirations de jeunesse.
Alors elle déchire le carcan et s’envole pour suivre la formation dont elle rêvait. Et, de fil en aiguille, sous l’égide autoritaire de l’élégante Marthe, Iris se confectionne une nouvelle vie, dans l’exubérance du Paris mondain. »

Coup de Coeur :

Après avoir lu et apprécié Les gens heureux lisent et boivent du café l’année passée, j’étais intriguée par son titre suivant ! Surtout que les avis étaient assez élogieux !
Nous cherchions une nouvelle lecture commune avec Nathalie pour le mois de juillet et nous étions un peu retard, ce fut juste mais nous sommes dans les temps 😉

Autant vous le dire tout de suite, j’ai préféré ce titre à son précédent !
Dés les premières pages, je me suis attachée au personnage d’Iris, elle n’est pas heureuse dans sa vie professionelle et son couple n’est plus très hamonieux. Lors du repas dominical traditionnel chez ses parents, elle apprend que ceux-ci l’ont empêchée de réaliser ses rêves : intégrer une école de couture alors qu’elle y avait été acceptée !
Après quelques jours à broyer du noir, elle décide de reprendre sa vie en main : elle s’inscrit dans une formation, à Paris ! Elle espère aussi que la séparation, et les retrouvailles tous les week-end vont ranimer la flamme quelques peu faiblarde entre son mari, Pierre, et elle.
Dés son arrivée, elle découvre la vie d’étudiante dans une chambre de bonne, et le stress d’intégrer une école mêlé à l’excitation d’apprendre des choses nouvelles ! Sa formation est donnée dans un magnifique et impressionnant immeuble haussmannien dans les beaux quartiers de la capitale. Sa bienfaîtrice est Marthe, une très élégante et énigmatique dame d’environ 60 ans, remarque rapidement son talent. Elle la prend sous son aile et la pousse dans ses limites afin de stimuler son imagination et sa créativité ! Iris est impressionnée par Marthe, son assurance, son élégance, et elle a très envie de lui plaire avec ses créations et celle-ci décide d’aider la jeune femme à lancer sa propre ligne de vêtements en lui commandant des tenues, en la présentant à son carnet d’adresse lors de soirée mondaine et ça marche ! Son talent fait l’unanimité sauf auprès de son mari qui a surtout envie de la voir revenir au domicile conjugale. Une nouvelle vie, exaltante et passionnante car enfin elle peut pratiquer sa passion à plein temps, s’ouvre à elle !

Elle va rapidement rencontrer l’autre protégé de Marthe, Gabriel, un séducteur plein de charme qui la regarde comme une femme séduisante, il lui redonne confiance en elle. Ca va énormément la troubler, lui redonner confiance en elle, et en même temps la faire réfléchir sur son couple. Elle aime son mari, et ce dernier a accepté qu’elle quitte son boulot (elle est employée dans une banque), fasse cette formation de six mois à Paris (et donc loge hors de leur maison) à condition qu’à son retour ils fassent un enfant. Néanmoins, plus les semaines passent, plus elle s’interroge sur son avenir : veut-elle vraiment revenir à sa vie d’avant? Peut-elle combiner sa passion et son mari? Marthe et Gabriel l’encouragent à suivre sa passion, lui font découvrir une nouvelle facette de son existence et ça devient de plus en plus dur pour elle de revenir « jouer » à l’épouse modèle les week-end. Pierre s’intéresse peu à sa nouvelle vie, et la soutient assez faiblement. J’ai souvent eu l’impression qu’il ne pensait qu’à lui et sa propre carrière de médecin !

L’auteur livre une histoire qui traite de plusieurs sujets : la passion, l’amour, la manipulation, l’argent, les choix, le coeur, la raison…. Avec une plume fuide, simple et addictive, elle nous entraîne dans le sillage d’Iris ! Un roman qui semble léger mais qui ne l’est pas vraiment ! Les thèmes sont ceux de la vie, Agnès Martin-Lugand les traite avec simplicité, réalisme et sincérité ! Ses personnages sont plus complexes que je ne l’aurais cru, et leur psychologie bien travaillée.

Une jolie lecture, même si la fin m’a semblé un chouïa trop facile, ce n’est qu’un détail car j’ai dévoré ce roman en à peine 2 soirées !!!

Citations :

– « Être autodidacte ce n’est pas une tare au contraire. »

– « Ce fut chacun de son côté que nous nous rendîmes sur les lieux de la soirée.  Un couple, deux voitures.  Chercher l’erreur. »

– « Je rirais au nez de quiconque me dirait que l’on ne peut pas aimer deux personnes à la fois. Si, c’était tout à fait possible. Sauf qu’on aimait pas de la même façon. »

Et voilà le billet de Nathalie 🙂

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.