Le Putain d'énorme livre du bonheur qui va tout déchirer - CouvertureRésumé :

« Ottila a décidé d’être heureuse et ça va faire mal.

Ottila a un problème. Enfin, elle en a un paquet. D’abord elle est alcoolique. Son père est mort pendant qu’elle se complaisait dans une éternelle gueule de bois. Sa sœur a été internée. Sa mère est en train de craquer. Et ses amis la tirent vers le bas. Sauf Thalès, le type le plus sain qu’elle ait jamais rencontré. Thalès donne envie à Ottila de devenir meilleure. Alors elle décide de faire un doigt à son « contexte » pourri et vole Le Petit Livre du bonheur à la bibliothèque. Puis elle entreprend de le scrapbooker sauvagement : mails, SMS, transcriptions de séances de thérapie, dessins… tout y passe.. Le résultat : un roman insolite, contagieux, qui vous fera autant rire (jamais élégamment) que pleurer. »

Coup de Cœur :

Ottila est une jeune femme tout en nuances : un personnage complexe et chaotique! Son caractère explosif est sa plus grande qualité ainsi qu’un défaut car elle doit apprendre à le canaliser ! Elle travaille dans une maison d’accompagnement pour les personnes souffrant d’un cancer. Sa vie est compliquée : elle se remet difficilement du décès de son papa, sa mère est à bout, elle essaye de se sortir de son alcoolisme et de rompre avec son patron, un homme marié. Sa petite sœur, Mina, a du être internée pour des problèmes mentaux et enfin elle doit s’éloigner de sa meilleure amie, Grâce, car elle souffre aussi d’alcoolisme… Autant dire tout de suite qu’elle ne sait pas par quel bout commencer : tout semble pourri et partir à la dérive !

Le jour où elle décide de reprendre sa vie en main, elle chipe un livre sur le bonheur à la bibliothèque qu’elle va remplir de ses propres souvenirs et d’autres choses divers et variées, des retranscriptions de ses séances de psy, des mails échangés avec sa mère, des snapchats avec sa sœur… Ce n’est pas conventionnelle, c’est même carrément déjanté, loufoque et original ! L’héroïne a une personnalité borderline, elle en est consciente, elle ne rentre pas dans les canevas de la société, et son cynisme est délicieux ! Si elle décide d’arrêter de boire de l’alcool pendant un mois, autant que ce soit définitif !

Un roman complètement atypique dans son fond et dans sa forme! C’est le combat unique d’une jeune trentenaire qui tente d’accepter la noirceur de la vie avec caractère, volonté et en essayant de ne pas repousser l’aide des autres! C’est décomplexé, hilarant, parfois triste, et toujours optimiste !

Une héroïne délurée et très attachante!

Il y a beaucoup d’humour, de tendresse, d’humanité, de justesse, dans la vie d’Ottila! Maintenant, c’est aussi caustique, mordant, torturé, énergique, l’autrice est pleine d’auto-dérision, pousse à la réflexion avec intelligence ! Une histoire avec des enseignements plein de sagesse et un combat qui force l’admiration!

C’est insolite, ça passe ou ça passe, et moi j’ai adoré !

N’oublions pas qu’il n’existe pas de recette magique pour le bonheur : c’est à chacun de nous de prendre les décisions et de les assumer!

A découvrir!

Intensité du coup de coeur