Les oubliés du dimanche - Couverture

Les oubliés du dimanche, Valérie Perrin

Les oubliés du dimanche - CouvertureRésumé :

« Justine, vingt et un ans, aime les personnes âgées comme d’autres les contes. Hélène, presque cinq fois son âge, a toujours rêvé d’apprendre à lire. Ces deux femmes se parlent, s’écoutent, se révèlent l’une à l’autre jusqu’au jour où un mystérieux « corbeau » sème le trouble dans la maison de retraite qui abrite leurs confidences et dévoile un terrible secret. Parce qu’on ne sait jamais rien de ceux que l’on connaît. »

Coup de Coeur :

Un roman dont a pas mal parlé dans la presse, et c’est le genre d’hsitoire qui me plait, donc j’ai tenté l’aventure 😉

Autant vous le dire tout de suite, je suis rapidement tombée sous le charme de Justine et d’Hélène, elles sont toutes les deux attachantes et même si la vie n’a pas été très tendre avec elle, Justine cherche le bonheur et Hélène nous prouve tout au long de son histoire qu’elle s’est battue pour son bonheur !

En plus des histoires de Justine et Hélène, nous découvrons une troisième histoire en filigrane ! Et elles vont s’entrecroiser, nous apporter de nombreuses émotions, nous montrer les petits et grands bonheurs de la vie, ainsi que ces drames, ces choix, comment elle continue quoi qu’il arrive, elle est plus forte que tout ! En nous promenant dans ces trois récits enchassés, l’auteur nous entraîne dans trois époques différentes, dans trois histoires émouvantes… Et les liens qui les unissent nous apparaissent petit à petit !

Justine est une toute jeune femme qui a été élevée par ses grands-parents avec son cousin, Jules, qu’elle considère comme son petit petit frère suite au décès de leurs parents. Ceux-ci les ont bien pris soin d’eux mais sans tendresse ni beaucoup de geste d’amour. Elle recherche l’affection chez les personnes âgées, et elle s’attache particulièrement à Hélène. A la demande de son petit-fils, Roman, elle écrit son histoire, sa vie dans un cahier bleu. Tout commence en 1924, pendant l’enfance de la vieille dame, ses déboires à l’école, ses joies dans la coutures, sa rencontre avec son futur mari, Lucien, la vie qu’ils vont se créer, et aussi comment l’arrivée de la seconde guerre mondiale va bouleverser leurs vies et celle de tous le village ! J’avoue avoir été particulièrement touchée par son histoire ! Hélène est une femme incroyable qui vivra une vie riche et intense en émotions ! C’est cette partie du roman que j’ai préférée car cette femme est très attachante !

L’auteur nous raconte aussi le quotidien de Justine, ses aventures sentimentales, ses relations avec ses grands-parents et son cousin. Et surtout son enquête sur les évènements qui les ont mené, Jules & elle, à ne pas être élevé par leurs parents ! Il y a un certain suspens et les rebondissements sont parfois assez surprenants ! J’avoue ne jamais avoir imaginé certains éléments ! Que de secrets, de non-dits qui ont amené cette tragégie …

Le roman traite de l’amour (sous toutes ses formes), des non-dits, des secrets et des mensonges, ainsi que du difficile passage à l’âge adulte, du deuil, de l’apprentissage de la vie, avec un beau message d’espoir !!! C’est joyeux & triste, drôle & cruel !

Un premier roman prometteur, sensible, profond, qui traite de la vieillesse, de la solitude des personnages âgées avec tendresse ! J’espère que l’auteur en écrira d’autres 🙂

 

Citations :

– « Mais n’empêche que quand j’ai un coup de blues, je prie pour que la vie m’apporte un parasol comme le sien. Son parasol s’appelle Lucien, c’était son mari. »

– « Je suis une infirme des sentiments possibles. Seules les choses qui ne pourront jamais exister m’intéressent. »

– « Il faut toujours mettre de la vérité dans ses rêves, ou le contraire. »

 

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.