Brume T.02 La forêt des âmes perdues - CouvertureRésumé :

« Le grand frisson

Après avoir terrassé le dragon, Brume apprend qu’elle est en possession du grimoire de Naïa, la puissante sorcière qui veillait jadis sur son village et qui a disparu depuis de longues années. La fillette est bien décidée à dissiper le mystère qui entoure cette disparition ! Toujours accompagnée de son fidèle assistant, le petit cochon Hubert, et d’Hugo son meilleur ami, Brume entreprend la plus dangereuse des quêtes : trouver l’antre de Naïa ! La bâtisse se situerait au plus profond de la forêt des âmes perdues, or selon la légende, quiconque pénètre dans ces bois hantés se perd pour l’éternité… Nos aventuriers vont rapidement se retrouver en très mauvaise posture car dans les profondeurs de la forêt, là où le soleil ne brille jamais, une créature terrible rôde… Brume va-t-elle réussir à s’approcher de Naia et à rassembler par la même occasion les morceaux de sa propre histoire ? Perdus, nos trois amis sortiront-ils indemnes de leur expédition ?
Toujours aussi drôle et inventive, Brume poursuit son chemin et affirme son caractère à travers cette série désopilante qui continue de nous faire rire avec des dialogues savoureux, un dessin doux et soigné et une héroïne fort attachante.

– Tu sais Hugo, trouver l’antre de Naïa, c’est non seulement une mission vouée à l’échec, mais en plus, c’est complètement suicidaire ! Et c’est pour ça qu’on va essayer !
– Mais tu viens de dire que c’est impossible et qu’on peut se faire suicider !
– Oui, mais moi je suis une sorcière, tu te rappelles? »

Coup de Cœur :

Quelle joie de retrouver Brume, son ami Hugo et le petit cochon Hubert dans une nouvelle aventure aussi touchante qu’hilarante !

Après le premier volet, Le réveil du dragon, que j’avais adoré, j’étais heureuse de retrouver cette gamine qui réussit le challenge d’être agaçante, mignonne et émouvante.

L’histoire commence avec Hubert, l’adorable petit cochon noir adopté par Brume, qui va profiter de l’aube pour une jolie promenade au calme dans la nature environnante du village. La petite fille qui semble avoir hérité du grimoire de Naïa, la grand sorcière, veut faire reconnaitre ses pouvoirs, et surtout la rencontrer car elle a de très nombreuses questions à lui poser. Elle commence son enquête dans la bibliothèque et elle découvre que le dernier ouvrage consulté par la sorcière est un livre terrifiant, isolé dans la tour, et qu’après plus personne ne la jamais revue. Elle décide alors de retrouver l’antre de Naïa qui serait cachée au fin fond de la forêt des âmes perdues, un lieu maudit dont personne ne ressortirait…
Une aventure dangereuse attend nos amis, ils vont y faire d’étranges rencontres et des découvertes surprenantes ! Rapidement, les dangers vont se succéder, et ils vont devoir faire preuve d’intelligence et de débrouillardises pour essayer de survivre à ces lieux … peu accueillants !

Brume est frustrée de ne pas avoir réussi à convaincre les villageois qu’elle est une sorcière et qu’elle les a sauvé du dragon. Elle part donc à la recherche de Naïa afin d’avoir des réponses aux nombreuses questions qu’elle se pose. Elle va entraîner dans sa quête le naïf Hugo ainsi que l’adorable et surprenant cochon Hubert. Ils s’aventurent dans un lieu dangereux, la forêt des âmes perdues, où ils vont rencontrer des créatures terrifiantes !

Un second album toujours aussi réussi ! Les situations rencontrées sont drôles et décalées, le caractère des personnages s’affinent, Brume est un peu plus nuancée et Hubert continue de nous surprendre.

Le graphisme est un régal pour les yeux : les visages sont très expressifs, ça rend les protagonistes touchants et parfois très amusant. Les décors sont soignées, et certains illustrations pleines pages sont superbes. La colorisation est très réussie aussi.

Une bande dessinée jeunesse qui plaira aussi aux plus grands grâce à son charme, son inventivité et son humour. La tension monte dans ce deuxième volet et je suis très curieuse de connaître la suite dans le suivant !

Intensité du coup de coeur