La Bibliothèque Des Petits Miracles - CouvertureRésumé :

« Cachée derrière les rayonnages, June Jones, bibliothécaire timide et solitaire, aime s’imaginer la vie des lecteurs : la femme affable plongée dans des manuels de langue russe devient une espionne à l’excitante double vie, et le jeune homme au teint blafard qui joue sur son téléphone, un vampire fuyant le soleil.

Aussi est-ce tout naturellement que June se réfugie entre les pages de ses livres préférés quand l’établissement est brutalement menacé de fermeture. Mais Stanley, le gentleman retraité adepte de mots croisés, ou l’acariâtre Mrs B., qui n’a jamais déniché de livre trouvant grâce à ses yeux, ne l’entendent pas de cette oreille. Ils en sont persuadés : seule June peut convaincre le conseil régional de revenir sur sa décision. Et elle pourrait même se rendre compte qu’Elizabeth Bennet et Mr Darcy ne sont pas ses seuls amis…

Porté par des personnages aussi attachants qu’excentriques, un roman au charme so British qui met en lumière le rôle essentiel des bibliothèques dans nos communautés. »

Coup de Cœur :

Merci beaucoup aux Editions Nami pour l’envoi de ce roman, ce fut une lecture parfaite pour commencer l’année et combattre la grisaille déprimante !

Petite bibliothèque de village, à Chalcot, en Grande-Bretagne.
June Jones, assistante bibliothécaire, est passionnée par la lecture, les livres, les romans, et son métier. Terriblement timide, réservée, et très solitaire depuis le décès de sa maman, toute sa vie tourne autour de la bibliothèque et de ses usagers. Son quotidien est monotone, routinier, et elle se complait dans cette situation. Discrète, elle aime imaginer une vie secrète aux lecteurs en fonction de leurs emprunts, et se réfugier au creux de ses romans préférés quand elle confrontée à des difficultés. Elle ne pourra plus le faire quand le Conseil menace de fermer les lieux et de les remplacer par le passage du bibliobus. Surtout quand Stanley, l’adorable retraité avec qui elle adore échanger quotidiennement, et la vindicative Mrs B. décident de se mobiliser pour essayer de la sauver. Ils veulent absolument qu’elle intervienne avec eux, persuadé qu’elle seule est en mesure de sauver la bibliothèque ! Sauf que la jeune femme a une peur bleue de s’exprimer en public. Leur engouement, leur détermination est beau, on voit des liens se tisser, une solidarité naître dans le village. C’est plein d’humanité et ça met du baume au cœur.

L’intérêt principal du récit se trouve surtout dans ces personnages touchants, même si parfois un brin caricaturé, et dans les thèmes abordés : le deuil, la solitude, les blessures de la vie, la solidarité de groupe et le combat pour les valeurs qui nous anime.

Un roman réconfortant, optimiste, sur la puissance de la solidarité, de l’amitié, du professionnalisme des bibliothécaires. Un hymne à la lecture, aux endroits faits pour accueillir les lecteurs, les personnes seules, les enfants curieux, les adolescents un peu paumés, les retraités en mal de compagnie, les nouveaux venus ayant besoin de documentation…
La plume est douce, sincère, poétique et empathique.

Un livre doudou, un hommage aux livres, à leur richesse, aux bibliothèques et à tout ce qu’elles apportent aux usagers.
Une histoire feel-good, qui rappelle l’amour des mots, des livres, de la littérature, des échanges, de la découverte qui sont prônés par les bibliothèques.

Citations :

* Elle renifla l’odeur rassurante de papier jauni et poussiéreux, mais distingua aussi une note de fond, un parfum de savon mâtiné d’une très discrète touche de tabac. June ferma les yeux et s’autorisa à imaginer sa mère assise près d’elle sur le canapé dans sa position favorite, jambes repliées sous elle, un livre sur les genoux et un cendrier en équilibre sur l’accoudoir.

* Quand il passait la porte, elle reconnaissait dans son regard cette étincelle d’impatience à l’idée des innombrables promesses que recelaient les étagères. Et elle comprenait qu’on se sente plus à l’aise en compagnie des livres qu’avec ses semblables, qu’on préfère vivre des aventures et voyager à travers leurs pages plutôt qu’en vrai.

* Tous ces consultants en management, avec leurs calculettes et leurs tableurs, ne pigeront jamais qu’une bibliothèque est bien plus que des livres. Ce sont des filets de sécurité qui rattrapent ceux qui risquent d’être laissés pour compte. Et en réalité c’est pour préserver ces garde-fou que nous nous battons.

* Une bibliothèque, voyez-vous, c’est bien plus que des livres. C’est un lieu où un petit garçon de huit ans peut s’ouvrir aux merveilles du monde; où une octogénaire esseulée pourra trouver un contact humain vital. Un lieu qui offrira à une lycéenne un cadre propice à l’étude, ou à une migrante de fraîche date des opportunités d’intégration dans une nouvelle communauté. Les bibliothèques sont des lieux où chacun d’entre nous, riche ou pauvre et d’où qu’il vienne, peut se sentir en sécurité. Et accéder à l’information qui sera la clé de son autonomie et de son épanouissement.

Lectrice Charleston 2017 - Logo

Intensité du coup de coeur