Effectuez une recherche :

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 109 autres abonnés

CHARLESTON

Toutes les vies d’Alice, Lucie Castel

Toutes les vies d'Alice - CouvertureRésumé :

« « Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place. » Telle est la devise de Sarah, qui s’est efforcée de construire sa vie en accord avec ce principe simple, à force de Post-it et de to-do lists. Mais dans ce mécanisme en apparence bien huilé se cache un grain de sable qui pourrait tout faire basculer…

Le jour où elle apprend que sa soeur est hospitalisée dans un état grave, à peine quelques jours après lui avoir laissé un message énigmatique, Sarah se rend immédiatement à son chevet. En retrouvant Aigues-Mortes, la ville de leur enfance, qu’elle a fuie vingt ans auparavant, c’est comme si tout son passé refaisait surface. Les terreurs nocturnes qui l’assaillent et les ombres qui l’obsèdent sont plus présentes que jamais… mais c’est peut-être enfin l’occasion de les affronter pour trouver sa place à elle.

Un roman familial inoubliable, des personnages bouleversants de justesse, une plume addictive et une intrigue au suspense parfaitement maîtrisé… Impossible à lâcher ! »

Coup de Cœur :

J’ai découvert la plume de Lucie Castel avec ses romances de Noël, Pas si simple et Comment bien rater son mariage à Noël, des comédies qui m’avaient énormément amusées. Ce nouveau roman est complètement différent, et il m’a complètement séduit ! Merci beaucoup aux éditions Charleston pour leur confiance depuis de longues années, je me régale tellement !

Sarah s’acharne avec son mari, depuis près de dix ans à subir des traitements hormonaux, des FIV dans l’espoir qu’ils puissent être parents un jour. Elle a réglé sa vie comme du papier à musique, chaque chose à sa place, avec des to-do list, des post-it et un quotidien soigneusement agencé. Pourtant, elle ne se sent pas bien depuis un certain temps, elle donne l’impression d’être une spectatrice de sa vie. Tout bascule quand elle reçoit un message étrange de sa grande sœur, Charline, elles ne se sont plus parlée depuis près de dix ans. Quelques jours après, par un appel de sa grand-mère, elle apprend qu’elle a été hospitalisée en urgence après avoir été retrouvée dans un état catatonique suivi à une nouvelle overdose (c’est une alcoolique et une junkie depuis de longues années). Sur un coup de tête, elle quitte Lyon quelques jours et elle retourne dans sa ville natale, Aigues-Mortes, afin d’être à son chevet et près de ses proches. Ce retour aux sources va être le déclencheur dont elle a besoin pour enfin comprendre son mal-être profond. Il réveille des vieux souvenirs soigneusement enfouis, et très douloureux. Elle retrouve sa grand-mère, Mimi, apprend à connaître sa nièce, Alice, une adolescente de 15 ans en colère contre sa mère, et elle revoit sa propre mère, Isabelle, qui est la cause de sa fuite à de lointains kilomètres de là. Elle retrouve aussi Noémie, une copine d’enfance, devenue psychiatre et qui a pris en charge le cas de Charline. Cet enchaînement d’événements sont l’occasion de faire toute la lumière sur son passé et les vilains secrets de famille qui les empoisonnent depuis bien trop longtemps.

Dés les premières pages j’ai été intriguée par Sarah, une femme paumée dans sa vie, qui subit et fait ce qu’on lui demande, même quand elle n’en a pas envie. Elle est en complète perte de sens, et j’étais inquiète pour elle. L’autrice distille soigneusement quelques indices, et surtout elle nous met dans les pas de Sarah, nous sommes tout autant perdu qu’elle. Elle joue avec nos nerfs, elle nous permet de mieux comprendre la psychologie des personnages, on s’attache à Sarah, à Noémie, à Alice et on veut comprendre qu’est-ce qui est pourri dans cette famille : pourquoi les deux sœurs sont-elles aussi malheureuse? En même temps que Sarah, on découvre l’inimaginable, la découverte des non-dits qui ont impacté de nombreuses vies par ricochet.

Peu à peu, Sarah mène l’enquête, découvrant alors l’insoupçonnable, l’inimaginable. On est en apnée parce qu’on ne peut pas accepter, comprendre les choix faits dans le passé. Et surtout parce qu’on voit bien toutes les vies que cela a détruit par ricochet.

En quelques mots, un roman à la fois intriguant et bouleversant, prenant et profondément touchant.
Quand les dernières pièces du puzzle cachant ce violent secret se mettent en place, j’étais en apnée, j’ai été vraiment stupéfaite !!!
Juste WAOUH !
Plongez sans hésitation dans cette stupéfiante histoire !
Et laissez-vous emporter par cet excellent page-turner !

Intensité du coup de coeur
« »

© 2023 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.