Effectuez une recherche :

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 107 autres abonnés

CHARLESTON

Une folle envie de liberté, Tonie Behar

Une Folle Envie de Liberté - CouvertureRésumé :

« La vie d’Alice Lambert est en vrac. Après avoir quitté son mari, sa maison et tous ses repères, elle se voit obligée de s’installer à Paris chez son père, avec qui elle est en conflit depuis toujours. À l’aube de ses cinquante ans, elle doit réinventer sa vie et repartir à zéro, mais ce nouveau défi lui semble insurmontable…

Par les fenêtres de ce grand appartement désert, elle voit le monde tourner sans elle et revisite son passé entre deux verres de whisky : son enfance chez ses grands-parents italiens, son adolescence rock’n’roll, ses blessures familiales mal cicatrisées… Quels choix a-t-elle faits pour en arriver là ?

Mais Alice n’est pas aussi seule qu’elle le croit. Soutenue par la fougueuse sororité des femmes du 19 bis, boulevard Montmartre, elle va enfin oser se lancer dans de nouvelles expériences et peut-être même s’autoriser à vivre l’histoire d’amour qu’elle s’est toujours interdite… Car dans son cœur palpite une folle envie de liberté. »

Coup de Cœur :

Un grand merci aux éditions Charleston pour l’envoi, et à Tonie Behar pour l’adorable dédicace, je me suis régalée !
Je l’ai terminé, début juin, sur ma terrasse en profitant de l’été qui s’installait enfin ☀️

Une fois encore, j’ai été complètement séduite par l’histoire de l’autrice, je l’ai dévoré !

Alice, bientôt 50 ans, subit sa vie. Elle prend la décision de quitter son mari, et elle ne sait plus comment rebondir. Heureusement, son père, Max, l’accueille et lui prête son appartement du 19bis, boulevard Montmartre. Là-bas, elle prend enfin le temps de faire le point, de se souvenir du passé : une enfance avec des grands-parents italiens d’un côté et une grand-mère très attentionnée de l’autre, une adolescence rock-N-roll et des vacances à Marseille, jusqu’à un mariage de princesse, et surtout plusieurs blessures familiales dont les cicatrices ne se sont jamais vraiment refermées. Grâce à elle-même, son courage, sa détermination, ses nouvelles amitiés, Alice s’autorise à nouveau à être elle-même, à faire des projets, à vivre ses envies, à se libérer de certains carcans. Elle veut réussir seule, grâce à son travail, ses qualités, son engagement, sans dépendre des autres. Elle renaît de ses cendres, tel un phénix, elle accepte de tourner la page afin d’en écrire une nouvelle.

Comme à chaque fois, j’ai été touchée par la plume de l’autrice, sa bienveillance, ses personnages très humains et très attachants. Elle aborde des thématiques chères à son cœur : la sororité, la famille, la féminité, la puissance de l’amour et de l’amitié, Paris, les nouveaux départs, l’importance de la communication… Le chemin est semé d’embûches, et c’est en les surmontant qu’on retrouve le chemin du bonheur et de l’épanouissement. Tonie Behar a fait le choix d’une narration à double temporalité : celle d’Alice aujourd’hui, paumée, et en quête de reconstruction, et celle d’Alice depuis son plus jeune âge, qui explique la relation compliquée, voir impossible qu’elle entretient avec son père depuis toujours.

J’ai adoré les clins d’œil aux autres romans, et aux nouvelles de Tonie Behar, c’est comme retrouver de vieux amis et prendre de leurs nouvelles.
Ce roman vibrant est une ode à la vie, à la liberté d’être soi, à la place de la femme trop souvent réduite, au courage, et à l’espoir.
Un livre au souffle romanesque qui se dévore, et se referme le sourire aux lèvres.
Une lecture pétillante !

Une autrice que je vous recommande chaleureusement !
Mes lectures précédentes d’elle sont :

Si tu m’oublies
La chanson du clair de lune

et ses contributions aux recueils de la #TeamRomCom

Y aura-t-il trop de neige à Noël?
Noël et préjugés
Noël Actually

Lectrice Charleston 2017 - Logo

Intensité du coup de coeur
« »

© 2023 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.