Tout sauf le grand Amour - Couverture

Tout sauf le grand amour, Kristan Higgins

Tout sauf le grand Amour - CouvertureRésumé :

« Ce que cherche Lucy Lang à l’aube de ses trente ans ? Un homme sympa et honnête. Un homme qui s’occuperait du jardin, des barbecues, et qui jouerait au foot avec les enfants. Et surtout, surtout, un homme qui ne déclencherait en elle aucun émoi amoureux, aucune grande passion. Car Lucy refuse l’idée de souffrir de nouveau, comme elle a souffert cinq ans plus tôt en perdant son mari.
Alors, même si le passé se rappelle encore à elle, aujourd’hui, elle le sent : elle a atteint les limites d’une vie exclusivement consacrée à son chat, Fat Mikey, le plus intelligent et le plus capricieux des félins, et à son travail qu’elle adore, dans la petite pâtisserie familiale de Rhode Island. Oui, il est temps, après cinq ans, de tourner la page, et de se lancer dans une nouvelle vie. Première étape : prévenir Ethan Mirabelli, son amant sexy mais inépousable, qu’il est temps de revenir à une relation strictement amicale. Deuxième étape : se lancer dans la quête de son futur mari, celui qui sera tout pour elle. Tout, sauf le grand amour. »

Coup de coeur :

Une romance gourmande : aussi gourmande que ça couverture 😉
J’ai lu il y a quelques mois, un autre titre de l’auteur « L’Amour et tout ce qui va avec », j’avais passé un bon moment, donc quand j’en ai vu un nouveau en poche, juste avant mes vacances, je me suis dit, c’est fait, un de plus dans ma PAL ^^

Cette fois-ci encore, cette jolie romance m’a entrainée alors que je me doutais de la fin en le commençant 😉
Lucy Lang est une jeune femme touchante, elle est paumée, persuadée d’être victime de la malédiction des « Veuves Noires » de la famille : la plupart des femmes perdent leurs maris jeunes. Cependant, aujourd’hui, à la naissance de sa nièce Emma, elle décide de reprendre sa vie en main, de retrouver quelqu’un et de fonder famille à son tour. Cependant, c’est plus compliqué que prévu : elle est toujours profondément éprise de son défunt époux Jimmy, l’homme parfait décédé moins d’un an après leur mariage, et sa famille a du mal à accepter sa décision : sa mère et ses tantes (les Veuves Noires) pronent un veuvage éternel, et ses beaux-parents n’ont toujours pas fait leur deuil.
Le sujet paraît grave, peu joyeux, même un peu lourd. Pourtant Kristan Higgins a réussi à en faire un roman optimiste, rempli d’énergie positive, même si il y a une pointe de nostalgie avec le « fantôme » de Jimmy qui fera à jamais partie de la vie de Lucy.
Les autres personnages sont très chouettes aussi : Ethan est l’homme « parfait », gentil, patient, sexy, mais il a un Enorme défaut pour Lucy, c’est son beau-frère. Puis il y a les Veuves Noires : sa mère et ses deux tantes qui sont vraiment des personnages haut en couleurs. Elles m’ont fait rire à de nombreuses reprises tellement elles sont décoincées, agaçantes à souhaits, parlant à tort et à travers (surtout au mauvais moment), cependant elles aiment profondément Lucy, et on ne peut que les apprécier à notre tour. Sa soeur Corinne est un chouïa plus énervante avec sa peur panique qu’il arrive malheur à son mari Chris. Sa meilleure amie, Parker, une belle et riche blonde est au contraire adorable, elle n’hésite pas à plusieurs reprises à bousculer notre héroïne afin de la faire réfléchir un peu.

La couverture est en adéquation avec son histoire : Lucy est une patissière qui adore créer de nombreux gâteaux et autres patisseries qui m’ont fait saliver tout au long de ma lecture.
Une histoire tendre, comique, et ironique qui devrait plaire aux amatrices et amateurs de jolies romances.

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.