Effectuez une recherche :

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 103 autres abonnés

CHARLESTON

Brume Rouge, Nicolas Feuz

Brume rouge- CouvertureRésumé :

« Qui veut tuer Greta Thunberg ?
Entre Paris et Neuchâtel, un serial killer pulvérise à l’arme lourde toutes les jeunes filles qui se prénomment Greta. Très vite, on l’identifie. Le problème, c’est qu’il est mort depuis vingt ans. Un assassin fantôme.
Une fable écologique aussi violente qu’efficace. Nicolas Feuz au sommet de son art. »

Coup de Cœur :

Nicolas Feuz persiste et signe : ses romans sont justes terriblement addictifs, intelligent, torturés et surprenant jusqu’à la toute dernière ligne !!!
Je veux le prochain !!!
Désormais, je ne lis même plus la quatrième de couverture, je me jette dans l’histoire et je vous recommande d’en faire pareil, il est vraiment fort !

SPOILER ALERT :

C’est la « suite » des enquêtes du Procureur Jemsen, il y a donc plusieurs références à des événements qui ont touchés la vie privée des protagonistes, je conseille vivement de les lire dans l’ordre afin d’apprécier et de comprendre les nombreuses allusions.

La scène d’ouverture m’a bluffée, elle est d’une violence inouïe et je n’aurais jamais imaginé un criminel aussi … Je n’ai pas les mots pour la décrire et expliquer les sentiments qui m’ont traversé à sa lecture.

On retrouve son personnage récurent, le procureur Norbet Jemsen, et sa greffière Flavie. Ils sont secondés par Dan Garcia, commissaire de police, une des rares personnes au courant du secret du procureur avec Tanja.
Nouvelle enquête sous haute tension pour notre héros : un tueur en série s’attaque à des personnes ayant eu le malheur d’être prénommée Greta (il est bien décidé à dégommer toutes les filles/femmes partageant le même patronyme que cette jeune activiste suédoise), il les élimine violemment au fusil à pompe. Ce serial-killer est un climato-sceptique radical : il prend son pied à être un gros pollueur (certaines scènes sont particulièrement grinçantes).
Si le tueur est très rapidement identifié, un gros problème surgit : c’est l’identité d’un petit garçon décédé depuis vingt ans…
Quand en plus, la maîtresse du procureur, une enseignante engagée dans l’activisme écologique, est arrêtée et que ce dernier fait jouer ses relations pour la relâcher, les ennuis s’enchaînent.
Une chasse à l’homme, doublée d’une course contre la montre s’engage pour le trio (Jemsen, Garcia et Flavie) : découvrir la vraie identité du criminel avant que de nouvelles victimes soient accrochées à son tableau de chasse.

Un thriller addictif, puissant, complexe, l’intrigue nous ballade jusqu’à la résolution avec de nombreux rebondissements machiavéliques ! L’antagoniste est détestable à souhait, et je n’ai pas réussi à éprouver de compassion à son égard, il est déshumanisé, les explications sont géniales, même si j’avais soupçonné une petite partie, il me manquait la raison principale.
C’est noir, avec quelques touches d’humour malaisant, tordu, haletant !
Une sorte de fable écologique, historique aussi violente qu’efficace !
J’ai ADORÉ dévorer ce bouquin !

La série du Procureur Norbet Jemsen
* Le miroir des âmes
* L’ombre du renard
* L’engrenage du mal

et ses romans indépendants :
* Horrora borealis
* Heresix

Intensité du coup de coeur
« »

© 2024 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.