Effectuez une recherche :

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 100 autres abonnés

CHARLESTON

Un abri de fortune, Agnès Ledig

Un abri de fortune - CouvertureRésumé :

« « Avec un peu d’amour, on fait de grandes choses. En deux années, mes voisins ont transformé cette bâtisse vosgienne à l’abandon en refuge. Du haut de mon banc et de mon grand âge, je viens chaque jour guetter les changements. Les trois premiers locataires sont aussi cabossés que moi. Un homme qui se remet d’un geste irréparable, une gamine fragile comme un moineau et une femme camouflant la misère sous sa légèreté. Je savais qu’au contact des arbres, des bêtes et du jardin, ils allaient oublier leurs peines et s’offrir un nouveau destin. Quand ils ont fait cette découverte dans les taillis et qu’ils se sont mis à remuer le passé, je me suis demandé jusqu’où tout ça allait les mener. Eh bien, vous allez être sacrément surpris… » Jean

Installée en lisière de forêt, Agnès Ledig puise son inspiration dans la biodiversité, convaincue des bienfaits de la nature sur les émotions humaines. Avec la sensibilité qui confère à son écriture une force rare, elle nous invite ici à revenir aux sources du vivant. »

Coup de Cœur :

Quel bonheur de retrouver la plume d’Agnès Ledig !

Une sorte de suite à La toute petite reine que je vous recommande chaleureusement ♥️🐝 Donc attention à la suite, il y aura du spoiler !!!

Capucine et Adrien ont réalisé leur rêve : ils ont restauré une vieille bâtisse isolée dans les Vosges, avec beau jardin, des animaux, dans l’objectif de vivre plus tard en autonomie. Ayant enfin retrouvé la paix intérieur, ils ont décidé de transformer les lieux en refuges pour aider des personnes en détresse à se reconstruire. Ils vont accueillir
Rémy qui ne se remet pas d’un geste irréparable et à qui on offre une seconde chance, Clémence est plus légère qu’une plume et elle a peur de reprendre plaisir à manger, Karine a trop aimé au point de s’oublier et elle cherche à remettre de la joie dans son existence. Cet havre de paix, la douceur et l’empathie de leurs hôtes vont leur permettre de panser leurs blessures, d’apporter de la douceur et de l’espoir qui manquaient tellement à leurs vies. Et puis, il y a Jean, un vieux monsieur qui va tous les jours sur son banc et qui les observe, avec énormément de bienveillance, et qui a aussi son secret à protéger.
Agnès Ledig aborde de nombreux sujets graves, et pourtant son roman est solaire et profondément optimiste. Petit à petit, on découvre le passé des protagonistes, et comment les beautés de nature des Vosges leur permettent de retrouver la sérénité. Comme eux, j’ai adoré ce séjour en pleine nature, entouré d’animaux, sous le soleil. Je les aurais bien accompagné dans les nombreuses activités.

Comme à chaque fois, j’ai été séduite, émue, emportée par l’histoire, les personnages, le décors dans lequel ils évoluent.
Un roman choral bouleversant, qui aborde des sujets de société lourds, avec empathie, réalisme, pour ceux qui veulent s’en sortir, avancer, se reconstruire, aider les autres.
La nature est aussi un personnage à part entière, ainsi que les Vosges (et sa riche histoire), les animaux (poules, chevaux, chèvres, chien, insectes), les plantes (jardins, champs, fleurs, plantes sauvages).
Les blessures des protagonistes sont profondes, douloureuses. Grâce à beaucoup de volonté, de solidarité, de temps, de douceur et d’un contact prolongé avec la nature, ils apprennent à mieux se connaître, à prendre des décisions, et à se construire un avenir en accord avec leurs besoins et leurs envies.

C’est beau, puissant, tendre et très immersif.
Une ode à la nature, à la simplicité, à l’essentiel, elle donne envie de revenir aux choses simples, et de prendre le temps d’apprécier chaque petit moment.
Une lecture pleine de poésie et riche en émotions !

Une autrice que je vous recommande chaleureusement

* Marie d’en haut
* Juste avant le bonheur
* Pars avec lui
* Dans le murmure des feuilles qui dansent
* Se le dire enfin
* Compter les couleurs

Intensité du coup de coeur
« »

© 2024 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.