Effectuez une recherche :

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 102 autres abonnés

CHARLESTON

Ciao Bella, Serena Giuliano

Ciao Bella - CouvertureRésumé :

« Anna a peur – de la foule, du bruit, de rouler sur l’autoroute, ou encore des pommes de terre qui ont germé… Pour affronter sa deuxième grossesse, elle décide d’aller voir une psy.
Au fil des séances, Anna livre avec beaucoup d’humour des morceaux de vie. L’occasion de replonger dans le pays de son enfance, l’Italie, auquel elle a été arrachée petite ainsi qu’à sa nonna chérie. C’est toute son histoire familiale qui se réécrit alors sous nos yeux…
À quel point l’enfance détermine-t-elle une vie d’adulte ? Peut-on pardonner l’impardonnable ? Comment dépasser ses peurs pour avancer vers un avenir meilleur ?
Attention, la lecture de Ciao Bella pourrait avoir des conséquences irréversibles : parler avec les mains, écouter avec le cœur, rire de tout (et surtout de soi), ou devenir accro aux pasta al dente. »

Coup de Cœur :

Je connaissais Serena Giuliano grâce à Virginie Grimaldi et Sophie Henrionnet. Donc j’étais curieuse de découvrir son premier, surtout que les échos que j’en lisais un peu partout étaient vraiment positifs ! Pourtant, j’ai attendu sa parution en format de poche pour enfin découvrir ce livre !

Soyons honnête, il n’a pas fait long feu en cette période de confinement : il m’a fait sourire, et j’étais ravie de retrouver plein de clins d’œil à ses amies blogueuses !

Anna est une jeune femme terriblement angoissée. Son premier accouchement ayant été compliqué, elle prend la décision de demander de l’aide à une psy quand elle apprend sa deuxième grossesse. A partir de ce moment-là, on suit son quotidien, ses souvenirs, ses petites joies, ses grandes peurs, ses origines …
On apprend à la connaître, ainsi que son mari, ses enfants, sa famille, ses amies…
Au fil des pages, on s’attache à Anna, ses failles, son humour : elle parle des réseaux sociaux, de sa vie de maman, de son amour infini pour son mari et la cuisine italienne, du racisme ordinaire, du sexisme ambiant dans la société, des séries télé, de la maternité … Elle nous parle de toutes ces petites choses qui vont la vie. C’est rédigé comme un journal intime, comme si elle racontait son quotidien à sa meilleure amie : ça renforce l’empathie naturelle qu’on éprouve pour elle !
Sa plume est alerte, énergique, vivante, fluide et surtout sans prétention.

Ce premier roman est un délicieux bonbon à déguster, rafraîchissant, divertissant !

C’est drôle, c’est vrai, c’est touchant, c’est tout ce que j’aime !!!

Intensité du coup de coeur
« »

© 2020 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.