Effectuez une recherche :

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 101 autres abonnés

CHARLESTON

La femme au manteau violet, Clarisse Sabard

La femme au manteau violet - CouvertureRésumé :

« 2018.

À la suite d’un accident, Jo apprend qu’elle risque la rupture d’anévrisme, et que l’opération qui pourrait la sauver n’est pas sans risques. Persuadée qu’elle va mourir, elle se réfugie chez son grand-père. Elle découvre alors qu’il a reçu quinze ans plus tôt un pendentif, accompagné de quelques mots griffonnés : « De la part de Charlotte, qui n’a jamais oublié Gabriel. Ce souvenir vous revient de droit. » Déterminée à percer ce secret de famille, Jo se rend en Angleterre, sur les traces du mystérieux bijou.

1929.

Charlotte et son mari se rendent à New York en voyage d’affaires. Là-bas, la jeune femme s’éprend du charmant Ryan… Lorsqu’il apprend qu’elle l’a trahi, son époux, pris d’un violent accès de rage, la laisse pour morte. À son réveil, Charlotte comprend, effondrée, qu’il est parti avec ses papiers : il lui est désormais impossible de rentrer en France et de rejoindre son fils Gabriel.

Un roman qui traverse les océans, les générations, et s’interroge sur la maternité dans la vie d’une femme. »

Coup de Cœur :

Clarisse Sabard est une jeune autrice que je suis depuis longtemps, déjà, quand elle était bloggeuse ! J’ai lu son premier roman, Les lettres de Rose, qui a gagné le Prix du Livre Romantique en 2016, peu de temps après sa parution. Depuis je guette chacune de ses parutions, et je suis complètement séduite à chaque fois !!!

Jo apprend que sa vie est menacée par un anévrisme. Juste avant, elle se rend compte qu’elle est amoureuse de son meilleur ami, Adrien. Persuadée qu’elle va mourir, incapable d’en parler avec lui et ses parents, elle va se réfugier chez son Pépé. Elle a toujours été très proche de lui, c’est son confident, et sa maison est son refuge. Ce dernier lui confie une mission : élucider le mystère du médaillon qu’il a reçu 15 ans auparavant accompagné d’une mystérieuse note. Il contient une photo en noir en blanc : une jeune femme tenant un bébé dans ses bras.
Accompagnée de son amie Adeline, elle se rend dans le Devonshire afin de résoudre ce mystère. Elle va y rencontrer Doris et sa famille. Cette dernière détient un secret de sa famille…

En 1929, Charlotte accompagne son mari à New-York pour un voyage d’affaires. Elle est vite fascinée par la vie américaine, et elle tombe sous le charme de Ryan Dolan. Fou de rage, Emile, son mari la bat violemment et l’abandonne à l’hôtel en lui volant toute ses affaires et ses papiers. Ravagée par le désespoir, elle comprend tout de suite qu’elle ne peut plus retourner dans sa Champagne ni surtout retrouver son fils de trois mois à peine, Gabriel !
La jeune femme devra faire appel à tout son courage, à toute sa force de caractère, et son envie de vivre pour surmonter ces douloureuses épreuves. Heureusement, elle fera des rencontres qui permettent de tenir le coup et d’avancer ! Elle doit désormais se construire une nouvelle vie!

Un superbe portrait de femme qui nous entraîne au cœur du New-York de la prohibition, et touché de plein fouet par la crise économique, au milieu de la pauvreté, et des gangsters! Clarisse parle aussi des premiers Grands Magasins,  de la place des personnes de couleurs, des bars clandestins, du jazz,  de la construction des grands buildings. Il y a de la solidarité, de l’amour, de l’amitié, de la persévérance…

Une vraie immersion au cœur des années ’30 aux États-Unis.

L’histoire est belle, émouvante, addictive, juste, documentée, parfois dure, et toujours empreinte de sensibilité !

Une ode à la différence, à l’amour sous toutes ses formes !

On va de rebondissements en révélations dans un récit biographique réaliste !

Un vrai Coup de Cœur !

Je vous recommande chaleureusement de lire chacun des romans de l’autrice :
Les lettres de Rose
La plage de la mariée
La vie est belle et drôle à la fois (son premier roman de Noël)
Ceux qui voulaient voir la mer
La vie a plus d’imagination que nous (la suite son roman de Noël)

Citations :

– « Il n avait pas trouvé mieux pour surmonter son chagrin que de parfois y laisser libre cours. »

– « Les gens sont tellement habitués à avoir plus que nécessaire et à vivre dans l’abondance ! Ils seraient capables d’une guerre. Parce qu’au lieu de se demander quoi faire pour que les choses s’améliorent, ils cherchent à tout prix un coupable à leurs maux. »

– « Je suis convaincue que l’amour longue durée, c’est ça : une espèce de routine rassurante, mâtinée d’un petit grain de folie. C’est la tendresse dans les choses du quotidien. C’est connaître l’autre par cœur et l’aimer quand même. C’est savoir qu’en cas de tempête, on peut se raccrocher à lui. »

Lectrice Charleston 2017 - Logo

 

Intensité du coup de coeur
« »

© 2020 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.