Effectuez une recherche :

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 75 autres abonnés

CHARLESTON

Les suppliciées du Rhône, Coline Gatel

Les suppliciées du Rhône - CouvertureRésumé :

« Lyon, 1897. Alors que des corps exsangues de jeunes filles sont retrouvés dans la ville, pour la première fois des scientifiques partent à la recherche du coupable, mettant en pratique sur le terrain toutes les avancées acquises en cette fin de XIXe siècle.
Autopsies des victimes, profils psychologiques des criminels, voilà ce que le professeur Alexandre Lacassagne veut imposer dans l’enquête avec son équipe, mais sait-il vraiment ce qu’il fait en nommant à sa tête Félicien Perrier, un de ses étudiants aussi brillant qu’intrigant ?
Entouré d’Irina, une journaliste pseudo-polonaise, et de Bernard, un carabin cent pour cent janséniste, Félicien va dénouer, un à un, les fils enchevêtrés de cette affaire au cœur d’un Lyon de notables, d’opiomanes et de faiseuses d’anges. Jusqu’à ce que le criminel se dévoile, surprenant et inattendu, conduisant le jeune médecin au-delà de ses limites.

LE POLAR HISTORIQUE ÉVÉNEMENT SUR LA NAISSANCE DE LA CRIMINOLOGIE. »

Coup de Cœur :

Je ne me suis jamais cachée avoir beaucoup d’affection pour les jeunes éditions Préludes, je suis très souvent séduite par leurs publications ! L’année passée, le premier lauréat du prix du roman Préludes Kobo Le Point, Il est toujours minuit quelques part, m’avait déjà beaucoup plu. J’étais donc très curieuse de découvrir le nouveau gagnant, enfin la nouvelle gagnante cette fois-ci !

Portrait de Coline Gatel

Coline Gatel

Lyon, fin XIXème siècle, l’autopsie en est à ses balbutiements. Le Professeur Lacassagne un éminent scientifique, professeur à la faculté de médecine de Lyon, un des précurseurs de la médecine légale, et l’un des fondateurs de l’anthropologie criminelle. Il veut s’associer à la Police pour tenter d’arrêter les criminels. Il pose énormément d’espoir en un de ses plus brillants étudiants : Félicien Perrier. Il lui demande d’enquêter sur des morts suspectes de toutes jeunes femmes. Il va s’associer avec un autre étudiant, Bernard et une journaliste, Irina va venir à son tour se greffer. Ce trio, si peu assorti en apparence, va mettre en commun ses forces et ses compétences.
Petit à petit, ils vont tenter décortiquer cette affaire terriblement contexte qui entraîne le lecteur à travers les différents quartiers qui compose la ville : la Croix Rousse où on travaille, la colline de Fourvière où sont rassemblées les communautés religieuses, les traboules, le Rhône… Lyon est une ville bourgeoise un peu embourbée dans le passé.

Alexandre Lacassagne

Alexandre Lacassagne

L’autrice s’est soigneusement documentée : Lacassagne est un personnage historique ayant marqué son époque, le bateau-morgue prêt à s’échouer tellement il est vieux et usé, les quartiers de la ville, le vocabulaire spécifique aux lyonnais… La ville est un personnage à part entière, elle a une importance capitale dans l’intrigue !

Les trois personnages, Félicien, Bernard et Irina sont complexes et ambitieux : ils cachent des failles surprenantes, des blessures profondes, un passé assez lourd, et des capacités particulières ! C’est une collaboration inédite entre des personnes de milieux sociaux, d’origines et de cultures très différentes ! Et ce sont leurs différences qui leur permettent d’avancer et comprendre les motivations du tueur !

Un roman enrichissant du point de vue culturel, on apprend énormément sur la culture à l’époque, la vie des bourgeois, des religieuses, des petites gens, la place des femmes dans la société, la montée du journalisme, l’arrivée du médico-légale dans une police qui ne l’appréciait guère, l’homosexualité, les prostituées, la drogue,
L’autrice nous manipule de bout en bout, on cherche le coupable, les soupçons se posent sur différentes personnes car l’ambiguïté est vraiment ce qui caractérise la plupart des protagonistes ! Chaque détail, chaque événement a son importance, ce qui rend le récit assez dense et complexe !

La plume de l’autrice est fluide, précise et vraiment addictive : elle rend les scènes vivantes et réalistes, parfois un peu trop à mon goût quand il s’agissait des scènes d’autopsies et des descriptions des meurtres….

Un excellent polar historique passionnant et complètement immersif !

Intensité du coup de coeur
« »

© 2019 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.